Marcher sur un Lego…Stéphane Dompierre

Titre: Marcher sur un Lego

Auteur: Stéphane Dompierre

Édition: Québec Amérique

Nombre de page: 231

Résumé:

Pourquoi j’aime tant la vie alors que tout m’irrite? Je l’ignore. Mais je sais que tu es un peu comme moi, ami lecteur, amie lectrice. Ce livre douloureusement autobiographique est pour toi, je sais qu’il te fera du bien. Tu vois, déjà, tu te sens moins seul.e. Et la solitude, c’est irritant. Presque autant qu’être avec des gens.

Avis:

Avez-vous déjà lu un livre qui représentait votre façon de penser ou presque? Avez-vous déjà réalisé qu’on est plusieurs à penser pareil sur les choses énervantes de notre société, mais que personne ne parle tout haut pour ne pas « déranger » les autres autours ?


Tous les thèmes de la vie ont été abordés ou presque. Il n’y a rien de plus satisfaisant que de rire avec quelqu’un des trucs irritants ou ridicules que l’on voit tous les jours.


J’ai vraiment adoré cette petite lecture, c’est rafraîchissant et relaxant de rire sans se faire juger par ce que l’on pense. L’auteur m’avait impressionné avec Morlante cette histoire de pirate sanguinaire hors du commun, mais cette fois-ci il m’épate avec son ouverture d’esprit des fois pas si ouverte (on a tous des petites lacunes sur l’ouverture d’esprit on penser l’être, mais quand ça nous arrive on réalise qu’on a encore à réfléchir et évoluer) mais qui sait mettre les bons mots au bon endroit pour rendre tout ça amusant.


J’ai lu ce livre comme si j’avais bu un café avec ma meilleure amie et qu’on avait parlé de tout ce qui nous avait énervées dans la semaine. Ça ne pouvait pas être plus chaleureux et cordial que toutes mes soirées passées avec elle. Il n’y a pas beaucoup de gens qui réussissent à créer ce sentiment de bien-être intérieur quand ils nous partagent leur œuvre. Selon moi, ils sont peu à s’être permis de rentrer dans nos vies avec autant de force véridique, mais avec autant de fausse politesse. L’auteur à sût nous amadouer pour lui permettre de s’installer confortablement sur nos cuisses le temps de nous chuchoter à l’oreille les mots que contiennent les 231 pages du livre.


Chaque livre que nous entrons dans notre chez nous, c’est une partie d’eux même que les auteurs nous offrent et qu’il nous partage avec douceur, car ils savent qu’il y a un risque que cette partie de leur vie ne soit pas appréciée, mais ici Dompierre rentre avec fracas et brio et s’installe confortablement sans gêne pour nous faire rire car avec ce livre il n’y a aucune chance d’être déçu, car oui : on pense tous chaque mot ou presque qui y est écrit.

Texte: Marie-Michelle Nadeau

Correction: Riley du blog Les lectures de Riley

Critique disponible aussi sur : https://allezraconte.com/raconteurs/marie-michelle-nadeau/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s