Olivier • Yvan Godbout

Titre: Olivier

Auteur: Yvan Godbout

Édition: Mortagne

Collection: Cobayes

Nombre de page: 321

Résumé:

Mon souhait le plus ardent : vaincre la tourmente.J’en ai marre. Marre de mes cicatrices qui attirent le regard de tous et qui, paradoxalement, éloignent celui de mes parents. La mort de mon frère jumeau ne m’a pas que rendu invisible à leurs yeux, elle a également provoqué chez moi d’importants troubles anxieux. Au fil des années, la tourmente s’est nichée dans mon esprit. J’ai peur qu’elle ne s’y soit installée pour toujours.

À dix-huit ans, je devrais avoir d’autres ambitions que de devenir fou, non?

Je veux changer de vie. Fuir ce foyer où déambulent une mégère, un salaud, un vieux beagle dépendant affectif et un fantôme qui cherche sans cesse mon attention. Mais surtout, je veux guérir. Je crois avoir trouvé la solution. En fait, c’est plutôt la solution qui m’a trouvé…Un simple cerne de café sur une page de journal, et le tour était joué.

Découvrez l’univers de COBAYES à travers la plume de sept auteurs différents. L’horreur et le suspense vous attendent dans les sept romans de cette série, à lire dans l’ordre… ou dans le désordre !

Avis:

Pour être honnête, je ne sais pas du tout quoi penser. Je m’explique : j’ai vraiment adoré Hansel et Gretel ainsi que Boucle d’or, je sais qu’étant ses deux dernières œuvres, Yvan Godbout avait encore plus d’heures « d’expérience » derrière lui, mais j’ai été déçu.


Pas parce que l’histoire est mauvaise loin de là. L’histoire est très bonne et le mystère sur Alphalab est très bien maintenu. On termine le livre avec plein de questions et on voit bien que c’était le but recherché.


Pour le personnage principal Olivier, la description de ses troubles mentaux sont assez bien détaillés pour ne pas voir trop de questions à savoir le comment et le pourquoi à la fin. Les changements dans son comportement sont quand même assez énormes même si l’on suit la graduation qui se fait quand même assez rapidement et de façon agressive. C’est quelque chose qui a été utilisé à plusieurs reprises alors j’ai trouvé un peu, comment dire… Ordinaire, voir répétitif les évènements qui amènent au point culminant de l’histoire.


Avec les raisons de faire des meurtres divisés en sept catégories, ce n’est pas évidemment d’en créer une qui n’existe pas déjà. Donc, c’est plutôt difficile d’écrire une façon de tuer qui n’a jamais été exploitée. C’est pour cette raison que l’histoire reste excellente et le travail minutieux de l’auteur est toujours bien présent.


Ce qui me laisse perplexe c’est le choix de trophées du tueur. Je sais bien que le corps humain est quand même limité dans la variété de trophées disponibles, mais j’aurais peut-être aimé savoir pourquoi… J’ai une petite théorie sur le pourquoi, mais je trouve ça mince comme raison pour effectuer ce choix. Quoique vraisemblablement, je ne crois pas que même dans un livre de fiction on devrait chercher une logique qui dans la vraie vie n’est pas toujours présente pour le modus operandi des tueurs en série.


Si un jour je rencontre Mr. Godbout, je lui demanderai s’il a une dent contre les églises, car dans deux des trois livres écrits de sa main que j’ai eu la chance de lire, il en fait brûler…


Petite plaisanterie à part, par sa plume, l’auteur nous permet d’entrer dans un monde empli d’horreurs et de cauchemars comme lui seul c’est bien le faire. Sang, meurtres, cauchemars, victimes et abus tous des maux de notre société criée dans leur plus terrible forme pour nous les dénoncer en pleine figure.


C’est ce que j’adore le plus des œuvres d’Yvan Godbout. Ses dénonciations de ce qu’il y a de laid et de malsain dans notre monde actuel.


Je vais continuer de lire ses œuvres et de lire les autres livres de la série, car même si j’ai moins bien aimé ce livre-ci, c’est un de nos trésors d’ici.

Texte: Marie-Michelle Nadeau

Correction: Riley du blong Les lectures de Riley

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s